Céline Bessière et Sibylle Gollac – les inégalités patrimoniales

Céline Bessière et Sibylle Gollac

Les inégalités de carrière et de salaire entre femmes et hommes sont aujourd’hui bien identifiées et officiellement combattues dans le monde du travail. Elles ne se jouent pourtant pas seulement dans la sphère professionnelle, mais aussi dans la sphère privée. Et, tandis que ces inégalités de revenu stagnent, les inégalités de patrimoine entre les sexes ont presque doublé en moins de vingt ans. Dans leur ouvrage Le genre du capital (La Découverte, 2020), Céline Bessière et Sibylle Gollac analysent des moments clés de la vie privée (héritage, séparation pour saisir comment le pouvoir économique des hommes, malgré de nouvelles normes égalitaires, se construit dans la famille et continue de s’exercer dans le couple comme à la tête des entreprises.

Sibylle Gollac et Céline Bessière sont sociologues et s’intéressent à la place de l’économique et du juridique dans les inégalités de genre qui se jouent dans la famille. Co-autrices de l’ouvrage Le genre du capital (Découverte, 2020), elles font toutes les deux partie du Collectif Onze (auteur d’Au tribunal des couples paru chez Odile Jacob en 2013, adapté en BD par Baptiste Virot en 2020 chez Casterman) et du groupe de recherche Justines (équipe pluridisciplinaire composée de sociologues, politistes, juristes, économistes et géographes qui s’intéressent aux inégalités sociales dans la justice civile).

Sibylle Gollac travaille au CNRS au sein de l’équipe « Culture et sociétés urbaines » du Centre de recherches sociologiques et politiques de Paris. Ses recherches portent sur les mobilités sociales et le rôle du patrimoine dans la reproduction des inégalités, en combinant approches ethnographiques et statistiques. Elle travaille aujourd’hui sur l’héritage et les séparations conjugales, et la façon dont le droit et ses professionnel·le·s les encadrent.

Céline Bessière est Professeure de sociologie à l’Université Paris-Dauphine (Université PSL) et membre du laboratoire IRISSO. En 2016-2017, elle a été membre de la School of Social Science à l’Institute for Advanced Study à Princeton. Ses autres travaux de recherche ont porté sur l’indépendance professionnelle, les entreprises familiales, particulièrement dans le secteur agricole (en particulier les transmissions familiales des exploitations viticoles de Cognac).

Ecoutez le replay du Webinar

Nos événements récents

Rejoindre notre communauté

Pour suivre notre actualité et participer à nos événements, inscrivez-vous à notre Newsletter

Soirée au musée Carnavalet
Retour en haut